Chauffe-eau thermodynamique : bien choisir sa source

Chauffe-eau thermodynamique : bien choisir sa source

Le chauffe-eau thermodynamique a connu beaucoup de succès ces dernières années. On comprend mieux pourquoi cela est possible lorsque l’on voit les avantages qu’il offre durant son utilisation. Toutefois, vous ne devez pas oublier que la performance et l’efficacité de ce type de chauffe-eau dépendra du choix de source que vous ferez.

Pour mieux comprendre les choses, voyons comment marche ce type de chauffe-eau

D’abord, vous devez savoir qu’un chauffe-eau thermodynamique peut être considéré comme étant une pompe à chaleur. Cet appareil vous permettra de diviser votre consommation électrique en trois. Par contre, vous devriez vous assurer que l’endroit la zone où vous puiserez l’énergie aura des impacts sur sa capacité de fonctionnement. Notez alors que ce type de chauffe-eau peut se servir des calories qu’il capte dans l’air pour chauffer l’eau. Pour cela, la température à l’intérieur de la pièce ne doit pas être inférieure à 5 °C en hiver 35 °C en été sinon l’équipement n’arrivera pas à capter la moindre calorie. Ajouter à cela, l’espace doit être plus de 20m3 et parfaitement propre. Comprenez bien qu’il ne récupérera pas la quantité d’énergie dont il aura besoin pour chauffer de l’eau si la pièce où vous le poserez est trop petite.

Optez pour le bon modèle

Si vous disposez d’une VMC chez vous, il vous est recommandé de choisir un chauffe-eau thermodynamique capable d’extraire les calories dans l’air qui l’entoure. Assurez-vous seulement qu’une température constante vous offrira un meilleur rendement à votre équipement. D’un autre côté, vous pourriez tomber sur un modèle monobloc lorsque vous finirez son installation dans la maison. Il se pourrait aussi que votre chauffe-eau soit bibloc qui dispose d’une unité externe à poser hors de la maison. Ces deux types capteront tous l’air à l’extérieur de la maison. Mais pour un modèle bi-bloc, son élément externe doit être à la hauteur d’une température de -5 °C afin de garantir un bon fonctionnement.

L’étiquetage énergétique reste un point à ne pas négliger

Notez bien qu’un chauffe-eau thermodynamique pourrait avoir une étiquette énergétique de classe A ou A+. Vous devriez alors choisir celui qui répondra pleinement à vos besoins à chaque utilisation. Précisons que cette étiquette précisera la capacité dont disposera votre chauffe-eau. Elle sera alors mesurée selon les 8 profils de puisages journaliers ainsi que sa consommation d’énergie annuelle. Ce dernier point dépendra aussi des climats qui se succéderont. Viennent s’ajouter à cela le niveau sonore interne et externe de l’appareil. Ajouter à cela, vous pourriez vous référer au pictogramme de la montre qui se trouve sur l’équipement. Cela vous permettra de déterminer si votre chauffe-eau pourra être utilisé durant les heures creuses ou non.

Pour conclure, vous avez désormais une idée de la source dont vous aurez besoin pour assurer le bon fonctionnement d’un chauffe-eau thermodynamique. Dans ce cas, assurez-vous de réunir les conditions nécessaires avant de passer à l’achat de l’équipement. Cela vous évitera de mauvaises surprises durant son utilisation. Rendez-vous dans votre fournisseur de chauffages et de sanitaires habituel pour passer la commande de votre chauffe-eau.